Valeurs nutritionnelles

La myrtille a une valeur nutritionnelle extrêmement élevée. Les myrtilles sauvages sont considérées comme des compléments alimentaires - vitamines, minéraux et polyphénols - directement à disposition dans la nature. Les polyphénols sont produits par les plantes forestières pour protéger leurs baies contre les parasites, les rayons UV du soleil et autres risques environnementaux. Le système de régulation de la nature a développé ces substances protectrices pour les baies depuis des milliers d’années. Les humains modifient cet équilibre par la culture. L’utilisation d’engrais permet de produire des baies plus volumineuses. L’utilisation de produits phytopharmaceutiques réduit la production des propres substances protectrices des plantes.

La myrtille contient peu d’énergie et aucune graisse saturée. Elle est ainsi adaptée aux régimes pauvres en graisse. Les myrtilles contiennent également de la vitamine E et sont une excellente source de fibres. Les myrtilles sauvages sont une importante source de polyphénols. Contrairement à la myrtille arbustive cultivée, la myrtille sauvage est bleue à l’intérieur comme à l’extérieur. La myrtille sauvage contient de nombreuses fois plus de flavonoïdes et d’anthocyanes que la myrtille arbustive cultivée.

anthocyanin_figure_fr.gif

Source: Riihinen et al. 2008.

polyphenol_figure_fr.gif

Source: Koponen et al. 2007. Hellström et al. 2009.

Il a été observé qu’une consommation régulière de baies avait un effet positif sur les facteurs contributifs à une bonne santé cardiaque, la coagulation du sang, la pression artérielle et le cholestérol HDL. Dans certaines études, il a également été observé que les polyphénols empêchaient la fixation et la croissance virales et bactériennes et ralentissaient le vieillissement cellulaire. Pour cette raison, les baies sont également étudiées pour la prévention de diverses maladies inflammatoires. Il est possible que la consommation régulière de baies ait un effet sur la prévention de syndrome métabolique, du diabète de type 2, du cancer du côlon et des maladies associées à des troubles de la mémoire. Ces propriétés préventives ont été observées lors d’expérimentation animale. Des études sont en cours sur les effets sur les humains.

Vous trouverez d’autres informations sur les baies dans notre brochure « Healthy Forest Berries » :

healthy_forest_berries_kansi.jpg

 

 

 

halkaistu_mustikka.jpg